La « montre » de Fribourg (1439)

Les « rôles de montre » enregistrent les habitants des villes portant des armes, soit lors de contrôles au domicile, soit au départ d’une expédition militaire. Ce document de 1439 recense les combattants fribourgeois partis à Bâle faire face à la menace des Écorcheurs.


Rôle de montre des bannières du Bourg et de la Neuveville, 1439 (Archives de l’État de Fribourg, Affaires militaires).

Le document

Rédigé sur du papier plié sur la longueur et cousu pour former des cahiers, le « rôle de montre » de 1439 compte quatre feuillets. Deux listes forment le corps du texte. La première recense les membres des sociétés fribourgeoises de tir partis pour Bâle le 20 mars 1439. Les noms sont regroupés selon le type d’arme porté par le combattant, à savoir arbalète, arc ou arme à feu portative.

Une seconde liste, moins ordonnée, recense les habitants des « bannières » du Bourg et de la Neuveville. À Fribourg, le terme désigne une entité administrative regroupant un quartier de la ville et les villages alentours. Cette liste comporte 108 noms, la plupart d’origine fribourgeoise. Des pictogrammes dessinés en regard des noms indiquent l’arme équipant le combattant : on dénombre 30 arbalétriers, 8 porteurs d’armes à feu à main, 50 archers et 5 hallebardiers. Seuls 15 noms ne sont pas suivis d’un pictogramme précisant l’arme du porteur.

Comme de nombreux documents des archives fribourgeoises, le « rôle de montre » de 1439 est rédigé dans un mélange de langues, ici le latin, le français et l’allemand :

Item primo per Jordant
[secundo] Chapusat Johan          Herhart Friess (o)
Bontens                                              Hensly Múller
Gueser                                                Willy Semans
Johan Rachat                                     Uelly Moeris
Peter Morel                                       der jung Pormond
Johan Poset                                       Uelly Stoebis (o)
Nico Cular                                           Hendricht Weber
Hensly Bindo                                     per Farysey
                                                               per Curtion
Uelly Amina                                       Rychart Muotz
Peter Kess (o)                                   Marmet Kess
Hensly Filing (o)                               Michel Krumo (o)
Grosso Nichil                                     Uelly von Hermisperg
                                                               Gylyquinii
[rature]
Antheno Stoss                                  Jecly Wullo (o)
so cy Rey                                            Juettez Hoffer
                                                               Jacob Heimo (o)
Hans Trechan                                    Jacob Retz das scherer (o)
Aemo Dorey                                      Nico Bochart (o)
Uelly Lamprech                                Jacob Zengly (o)
Jo Hensly Arly (o)                            Rolet Rueoschi
Hensly Getias (o)                             Antheno Chapat
Uelly Winchler                                  Kuono Fúgly der jung (o)
Hans Herting                                     Hensly Golperg
des bad knecht (o)                          Jaquy Wiber
Johan Baltzo (o)                               Jacob Louper (o)
Clewy Louper                                    Johan Bozel (o)
Peter Heinrich                                  [rature]
                                                               Antheno Cede
Jacob Hapo                                        Johan Loy
Ruoff Rotring (o)                             Jaquet Berner (o)
Hensly Fúgilli (o)                              Johan Cottye

Rôle de montre des bannières du Bourg et de la Neuveville, 1439 (Archives de l’État de Fribourg, Affaires militaires).

Commentaire

Ce « rôle de montre » recense les habitants se présentant pour la revue des troupes. Celle-ci a le plus souvent lieu avant le départ d’une expédition militaire ; le document sert aussi parfois de liste de contrôle lors du paiement de la solde. Un autre type de « rôle de montre » est l’inventaire établi par les officiers de la ville passant de foyer en foyer pour vérifier l’équipement conservé à leur domicile par les habitants.

Si la date et la destination de l’expédition sont indiquées, les raisons qui la motivent ne sont pas mentionnées. Cela n’a rien d’exceptionnel, les « rôles de montres » sont généralement brefs et dénués d’informations sur le contexte de rédaction. Toutefois, une entrée dans les comptes de la ville de Fribourg permet d’en savoir davantage : il y est fait mention d’un voyage de l’avoyer Guillaume Velga, le magistrat le plus haut placé de la ville. Velga s’est rendu à Bâle pour échanger avec les alliés de la ville au sujet de la menace représentée par les Écorcheurs :

Item à Monseigneur Wilhelm Felga, chevallier, et à Jacob d’Englisberg, tramis à Bala à la requeste de cellour de Bala pour havoir avis avecque les ambaixiours de Berne, de Zurich et de Salouro pour lo fait deis escorchiours.

Compte des Trésoriers, 1439 (Archives de l’État de Fribourg).

Les Écorcheurs sont des mercenaires qui se sont retrouvés sans emploi après la paix d’Arras (1435) et la fin de la guerre entre Armagnacs et Bourguignons. Pillant les campagnes et rançonnant les villes qu’ils assiègent, ces bandes armées sévissent en Lorraine et en Franche-Comté dans les années 1438-1439. Même si les Écorcheurs n’ont finalement pas attaqué Bâle, l’expédition fribourgeoise du 20 mars 1439 est probablement liée aux mesures prises alors par les villes suisses pour se protéger de cette menace..

Bibliographie

  • Roberto Biolzi, Avec le fer et la flamme. La guerre entre la Savoie et Fribourg, 1447-1448, Lausanne, Université de Lausanne, 2009 (= Cahiers lausannois d’histoire médiévale, n° 49).
  • Joseph de Fréminville, Les Écorcheurs en Bourgogne (1435-1445). Étude sur les compagnies franches au XVe siècle, Dijon, Darantière, 1887.
  • Heinrich Witte, Die Armagnaken im Elsass, 1439-1445, Strasbourg, Heitz, 1890.

Poste sur ce blog en lien avec le contenu

Daniel Jaquet, “A lazy secretary found an innovative way to do his (boring) job – Fribourg, 1439,” in Martial Culture in Medieval Town, 25/03/2019.

Impressum

Rédaction et traduction : Daniel Jaquet. Mathijs Roelofsen et Fabrice Flückiger. Nous remercions les Archives de l’État de Fribourg pour l’autoristation de publication de l’image. Ce contenu est publié en lien avec l’exposition temporaire « Alarme ! » au Musée de l’Ancien Arsenal à Soleure (15.10. 22-29.5.23).

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search